Les signes permettant de reconnaître si le milieu d’une personne est violent

Comment faire pour reconnaître les signes d’une personne qui a besoin de
l’aide? Une personne qui subit de mauvais traitements ressemble à n’importe qui parmi
nous, peu importe l’âge, le genre, la race, la religion, ou l’origine. Les comportements
malsains se présentent sous différentes formes et souvent s’accumulent ou s’aggravent
progressivement. Ceux-ci se divisent en deux types: l’agression physique et la violence
psychologique.

Violence psychologique

La violence psychologique comprend des comportements non physiques qui diminuent une autre personne par des insultes ou d’autres tactiques pouvant mener à un sentiment de menace, de honte ou d’humiliation.

Quelques signes peuvent inclure:

  • L’accès restreint des ressources financières d’une personne
  • La vie d’une personne étant dictée par l’agresseur·se
  • La peur d’être en désaccord avec l’agresseur·se
  • L’agresseur·se exerçant de la possessivité et de la jalousie irraisonnée
  • L’humiliation ou l’intimidation d’une personne (insultes verbales)
  • Le sentiment d’une personne étant toujours rejeté ou ignoré
  • Le rabaissement des mérites d’une personne
  • Un acte délibéré mettant une personne dans une situation délicate ou gênante
  • Les insultes au sujet de l’apparence ou du comportement d’une personne
  • La manipulation
  • La surveillance et le contrôle de toutes les décisions prises dans la vie d’une personne
  • L’isolement des ami·e·s, de la famille, et des proches d’une personne
  • La destruction ou la dissimulation d’effets personnels d’une personne
  • L’agresseur·se cherchant de plein gré querelles

Agression physique

L’agression physique est lorsqu’une personne inflige intentionnellement des blessures corporelles à une autre personne. Les signes évidents peuvent inclure des coupures, des brûlures, des visites hospitalières fréquentes, des marques ou des contusions.

Les signes moins évidents peuvent inclure:

  • L’anxiété
  • La dépression
  • Une grossesse non désirée
  • Des plaintes médicales floues
  • Le retrait ou l’isolement social
  • Des problèmes sexuels
  • Une hausse de consommation d’alcool ou de drogues
  • La douleur pelvienne ou les infections
  • La peur

Alors que ce sont des signes de violence communs, il est préférable de ne pas sauter immédiatement aux conclusions et de bien évaluer la situation en premier. Toutefois, le service de police local ou l’organisme des services sociaux devrait être rapidement alerté dans le cas de violence fortement soupçonnée.

Nous avons tous·tes un rôle à jouer afin de lutter contre la violence. Vous voulez connaître davantage les ressources disponibles et comment reconnaître les abus?

Consultez les ressources suivantes:

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

There are many variations of passages of Lorem Ipsum available, but the majority have suffered alteration in some form, by injected humour, or randomised words which don’t look even slightly believable. If you are going to use a passage of Lorem Ipsum, you need to be sure there isn’t anything embarrassing hidden in the middle of text.